Prix EPFL 2021

Chaque année, la commune de Chavannes décerne un prix destiné à récompenser un étudiant qui, durant ses études, a laissé un souvenir marquant dans sa volée par son comportement ou sa personnalité. Interview.


© Bertrand Rey

Cette année, ce prix a été décerné à M. Yannick Aubry, lors de la remise des masters en Science et génie des matériaux, qui a eu lieu le samedi 2 octobre 2021 à l’EPFL, sur recommandation des diplômants de sa section : ceux-ci ont fait valoir l’implication inlassable de leur collègue dans plusieurs associations de l’EPFL dont il a, pour certaines d’entre elles, assuré la présidence (ENIGMA - l’association des Etudiants et Nouveaux Ingénieurs en Génie de Matériaux, MX on Tour) ou la trésorerie, ainsi que son très fort soutien à de nombreux étudiants de toutes volées et de toutes sections durant son parcours à l’EPFL.


La Municipalité salue, cette année encore, un parcours à la fois couronné de succès et emblématique des valeurs de solidarité active et d’entraide bienveillante qu’elle soutient.


M. Yannick AUBRY. Vous avez reçu le prix 2021 de l’EPFL offert par la commune de Chavannes-près-Renens. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots : Après ma scolarité obligatoire dans le Jura à Saignelégier, j’ai fréquenté le lycée Blaise Cendrars à La Chaux-de-Fonds dans la filière physique et application des maths pendant 3 ans. Comme j’appréciais à la fois la physique, la chimie et l’ingénierie en général, j’ai choisi le section matériaux à l’EPFL, car elle me semblait un bon compromis pour mon Bachelor. Pour mon Master, j’ai longtemps hésité à faire passer en section Management, Technologie et Entreprenariat (MTE), mais la bonne ambiance presque familiale au sein de la section et la proximité avec les professeurs m’ont finalement poussé à rester en ingénierie de matériaux. J’ai néanmoins fait un mineur en MTE dans mon master. Cela m’a notamment permis de découvrir un véritable intérêt pour le management de production et la Supply Chain (logistique). Après mes cours, j’ai finalement effectué mon stage de 6 mois chez Bosch à Soleure qui a confirmé mon intérêt pour ces domaines. Finalement, j’ai eu la chance de terminer mon projet de master cet été à Copenhague sur les composites à base de fibre de verre. Maintenant, je viens de commencer ma carrière professionnelle avec un Graduate Program en région zurichoise au sein de l’entreprise Record qui a récemment été rachetée par le groupe suédois ASSA ABLOY. Dans mon temps libre, à côté de mes études, j’ai toujours enseigné le ski, qui est ma passion. En été, je passe aussi beaucoup de temps dehors à faire des randonnées, de la course à pied et sur mon vélo. Je me déplace essentiellement à vélo pour mes trajets quotidiens depuis plusieurs années et j’ai particulièrement apprécié de pouvoir découvrir les km de pistes cyclables du Danemark pendant mon projet de master. J’espère pouvoir continuer de privilégier ce type de transport ou les transports en communs à l’avenir.



Quels sont les souvenirs marquants que vous garderez de votre vie sur le campus universitaire ?

Il y’en a trop, j’ai vraiment passé d’excellents moments à l’EPFL. Si je devais n’en retenir que trois, ça serait sûrement la traditionnelle soirée raclette MX (Science et génie des matériaux. not. réd.), les weekends de ski et finalement l’aventure MX On Tour qui nous a permis de financer un bout de notre voyage de bachelor au Japon.


Vous attendiez-vous à recevoir un prix et comment ressentez-vous cette distinction chavannoise ?

Je suis très touché que mes camarades m’aient choisi pour le prix de la municipalité de Chavannes. De nature très sociable, j’ai souvent contribué à l’organisation d’événements pour mes camarades. L’excellente ambiance au sein de la section m’a poussé à investir beaucoup de temps dans les divers comités d’organisation. C’était toujours un plaisir de permettre à mes camarades de vivre d’excellents moments de détente en dehors des cours. Nous étions tout un groupe d’élèves à participer dans l’organisation et beaucoup d’entre eux méritaient également le prix, notamment deux de mes camarades qui, en plus de s’investir beaucoup, m’ont souvent aidé pour les cours. J’ai été très ému quand on m’a annoncé qu’ils m’avaient recommandé pour le prix. C’est une belle reconnaissance de la part des membres de ma classe.



Quelles sont vos aspirations professionnelles ? Comment voyez-vous l’avenir ?

Pour l’instant, je viens de commencer mon graduate program. Celui-ci va me permettre de voyager avec 2 rotations à l’étranger de 6 mois chacune. J’espère pouvoir découvrir d’autres cultures et élargir mes horizons grâce à ce poste. Comme je me lance dans une aventure de deux ans, j’ai un peu de la peine à imaginer ou cela m’amènera à l’avenir. En commençant l’EPFL, c’est une toute autre voie que je pensais prendre. Une des raisons pour lesquelles j’avais choisi matériaux était de développer des matériaux pour le sport. Quelques années plus tard, mon mineur en management, ainsi que tous les événements que nous avons organisés avec mes collègues, m’ont fait réaliser que la gestion et l’organisation me passionnaient et j’espère que se sera toujours le cas à la fin de mon programme.


Propos recueillis par Yves Leyvraz

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout