top of page

La Tour des Cèdres: L’ultime examen

Le moment est presque solennel: la Tour des Cèdres dans sa version finale a été soumise à l’enquête publique ce printemps. Quasi une décennie après le vote favorable de la population, les contours détaillés de la tour végétalisée du célèbre architecte Stefano Boeri sont connus. La presse s’en est fait largement écho et la population chavannoise a pu s’informer et visionner des démonstrations en 3D de mi-mars à mi-avril; les personnes intéressées ont échangé avec les représentants du groupe Orllati dans le cadre des espaces mis à disposition du public par le maître d’ouvrage. Prochaines étapes: le traitement des oppositions puis le permis de construire espéré cette année encore par le constructeur.

BOERI - Stefano Boeri Architetti

Il faut l’admettre: lors de la mise au concours le choix qui a guidé le jury était audacieux. Le temps a bien fait son travail, puisque l’expérience des tours végétalisées acquise par l’architecte italien dans le monde entier a permis de gommer les principaux doutes et quelques interrogations surgies dans l’intervalle. En effet, par rapport au projet initial, de nombreuses améliorations ont été apportées sur les plans.


A la fois moderne et qualitatif

Aux côtés du Vortex de l’UNIL et du futur Campus Santé de l’État de Vaud à l’est de la Commune, Chavannes-près-Renens montre l’exemple d’une ville qui, grâce à ses partenaires, conjugue architecture contemporaine et qualité de vie. Le visage de Chavannes change, certes, mais la qualité est au rendez-vous.


La densification verte dans les zones urbaines soumises à une forte pression démographique, c’est un défi ambitieux. Il est relevé par l’architecte Stefano Boeri avec ses tours végétalisées qui poussent à travers le monde depuis une décennie. Il a reçu à ce titre la distinction des Nations Unies en faveur du développement durable (Sustainable Development Goals).


A Chavannes-près-Renens, la tour de 36 étages comprendra plus de 150 arbres (600 pour l’ensemble du quartier) ; les appartements et loggias accueilleront près de 700 personnes (2’500 pour l’ensemble du quartier) ; la population est gratifiée d’un immense parc au fil de l’eau de 22 hectares et d’une micro-forêt de plus de 10’000 m2; la Place centrale est conçue comme un espace de rencontres et de jeux. Le bureau Belandscape, lauréat des espaces verts, a réussi un beau tour de force au cœur d’une zone vouée à la densification. Et pour couronner le tout, la mobilité douce est le moteur des mouvements dans toute la zone avec la nouvelle passerelle qui reliera le quartier des Cèdres au nord de l’autoroute. Pas un seul véhicule en surface!


Les premiers habitants devraient intégrer leurs appartements d’ici 2028, comme les clients du futur restaurant prévu au 32ème étage. Quatre étages sont réservés à des activités de services et le projet prévoit aussi des appartements d’utilité publique.


Pour davantage d’informations, consultez le site https://www.orllati.ch/

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page