Campus Santé: Le Conseil d’État sollicite un crédit de 165 millions

Le projet du Campus Santé, aux Côtes de la Bourdonnette sur les Hauts de Dorigny, est prêt à démarrer. Le Conseil d’État sollicite un crédit de plus de 165 millions au Grand Conseil pour sa réalisation. Le Canton, maître d’ouvrage, l’a annoncé publiquement le 14 mars dernier en conférence de presse ; il a réuni pour l’occasion tous ses partenaires, dont la Commune de Chavannes-près-Renens.


Bâtiment C4 en second plan / (c) Canton de Vaud


Il s’agit d’une étape décisive pour lancer un chantier stratégique et inédit destiné à accueillir plus de 4'000 étudiant·es, 1'000 professionnel·les en formation continue et plusieurs centaines d’enseignant·es. Ce crédit couvre les trois premiers bâtiments, respectivement dédiés à un centre de compétences cliniques d’ambition nationale, à l’enseignement et à la recherche, ainsi qu’aux logements pour étudiant·es.


Il s’agit d’un projet innovant d’envergure nationale et de renommée internationale. Il a pour ambition majeure de répondre aux défis de la formation dans le domaine de la santé : la pénurie de personnel de soins, les compétences toujours plus pointues à acquérir face à la complexité croissante des pathologies et aux problèmes engendrés par le vieillissement de la population.


Les hôtes de marque s’additionnent à Chavannes

Chavannes-près-Renens s’apprête ainsi à accueillir dans les années à venir, - la mise en service est attendue pour 2026, - la Haute École de Santé Vaud (HESAV), l’Institut et Haute École de la Santé La Source, la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne (UNIL) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). L’HESAV pourra y regrouper ses cinq filières actuellement dispersées : soins infirmiers, physiothérapie, technique en radiologie médicale, sages-femmes et ergothérapie.


Cette conférence a donné l’occasion à notre Syndique, Mme Loubna Labaar, de rappeler notamment que notre Commune s’affirme aussi comme une ville de savoir et d’innovation, un élément à part entière de son identité désormais. Qui sait que notre ville compte déjà 20% d’étudiant·es parmi sa population, un niveau atteint grâce à la construction du célèbre Vortex sur notre territoire. Nos liens avec les Hautes Écoles se sont resserrés depuis quelques années, en partie grâce au projet Cause Commune dans lequel la population a activement participé.


Pascal Broulis, Chef du Département des finances et des relations extérieures (DFIRE), Loubna Laabar, Syndique de Chavannes-près-Renens, Cesla Amarelle, Cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC), Rebecca Ruiz, Cheffe du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) / photo Olivier Rappaz

L’émergence de nouveaux quartiers à l’est de notre Commune et l’étiquette de ses occupants sont des éléments importants pour attirer de nouvelles familles et des entreprises dont l’activité est en lien avec la recherche, le progrès scientifique et ses applications pratiques.


Olivier Rappaz

106 vues0 commentaire