top of page

Anne Chapuisat: La passion de l’enseignement

Une délégation municipale s’est déplacée le 4 novembre dernier pour fêter le 90ème anniversaire de Mme Anne Chapuisat.


Seule fille d’une fratrie de 3 enfants, née à Sainte-Croix de parents valaisans, Madame a parcouru la Suisse au gré des affectations de son père douanier. Ses premiers souvenirs remontent à ses débuts à ski à 5 ans, dans la vallée de Conches. A l’époque, pour sortir en hiver, il fallait chausser des skis. Mais ses souvenirs d’enfance les plus marquants sont ceux de la période de la guerre à Champéry où la frontière avec la France voyait passer indifféremment des réfugiés, des maquisards et des contrebandiers.


Après la guerre, consciente de l’importance d’étudier pour leurs enfants, la famille arriva à Ouchy ; c’est donc à Lausanne que Madame Chapuisat fit ses études. Elle devint professeure de français, d’anglais et d’histoire-géographie durant les premières années où les classes commencèrent à être mixte. Dans ce cadre elle rencontra son mari, enseignant lui aussi. De cette union naquirent deux garçons et deux filles dont une, Marianne, suivit les traces de sa maman et devint professeure à Lausanne dans le même gymnase. A l’occasion d’une rencontre entre un écrivain et ses élèves, Marianne y invita sa maman, et la boucle fut bouclée dans un bel échange intergénérationnel.


L’histoire aurait pu s’arrêter là mais cette passion de l’enseignement, de sa fonction sociale et d’intégration, ainsi que cette transmission de savoirs continue à habiter Anne Chapuisat puisqu’elle a appris à tricoter à sa dame de ménage portugaise et qu’elle enseigne le français à deux Ukrainiennes, récentes réfugiées de la guerre.


A 90 ans, et après 40 ans de présence sur notre Commune, Madame est donc toujours très active et ses journées s’égrènent entre lecture, balade, rencontre avec sa famille et ses voisins, et bien sûr cours de français et de tricot !


Nous remercions Madame Chapuisat, sa fille Marianne ainsi que ses voisins présents, de leur accueil chaleureux et de ce sympathique moment de partage au gré du temps et des générations.


Gilles Cotton

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page