Évolution de la mobilité à Chavannes: Les 3 étapes de la mise en œuvre

Pour assurer une bonne qualité de vie et améliorer les espaces publics, la Commune a entamé en 2020 une réflexion globale sur la mobilité à Chavannes. Un concept de mobilité a vu le jour visant à renforcer les modes actifs, limiter le transit dans les quartiers résidentiels et modérer le trafic automobile sur les routes communales.



Les enjeux liés à la mobilité sont importants et les acteurs concernés multiples. Ainsi, la mise en œuvre se décline en plusieurs phases et étapes, en fonction des besoins et spécificités de chaque tronçon de route concerné.


1ère étape, 2020-2022 : interventions ponctuelles et mesures tests

Depuis 2020, Chavannes s’est équipée de plus de 7 km de nouveaux parcours cyclables. Les itinéraires vélos ont été étendus notamment grâce à la réalisation de plusieurs contresens cyclables. Dernière mesure en date réalisée : une quinzaine de nouveaux emplacements de stationnement ont été installés sur toute la Commune.


Plusieurs mesures tests de modération ont été réalisées ou sont en cours de l’être, par exemple :

  • Sécurisation des piétons et modération de trafic à la rue Centrale et bientôt à la Plaine, avec une alternance gauche-droite du stationnement ;

  • Création d’une impasse pour les voitures à Praz-Véguey et bientôt à la rue Centrale et aux Glycines, pour supprimer le trafic de transit parasite, lequel n’est pas lié au quartier et représente la plus grande partie du trafic (2 voitures sur 3) ;

  • Réduction de la largeur de la rue avec une bande centrale à Préfaully et bientôt à la Concorde, afin de ralentir le trafic et décourager les rodéos urbains ;

  • Aménagements tests de décrochements latéraux à la Mouline, afin de ralentir la vitesse des véhicules ;

  • Trois nouvelles stations de vélos Publibike en libre-service ;

  • Deux nouveaux véhicules Mobility en autopartage.


2ème étape, 2023 : réalisation des zones 30 km/h

La prochaine étape de mise en œuvre du concept de mobilité concerne la mise en place de zones 30 km/h sur toutes les routes identifiées comme des routes non principales, qui ne doivent pas accueillir de trafic de transit autre que celui des habitants de Chavannes.


Cette étape concerne notamment les routes suivantes : avenue de la Concorde ; avenue de la Gare ; avenue de Préfaully ; rue Centrale (moitié sud) ; rue de la Mouline ; avenue de la Maladière (contre allée de Cerisaie) et route de la Plaine.


3ème étape, 2023-2024 : des « quartiers apaisés »

En parallèle de la mise en œuvre des zones 30 km/h, des démarches sont en cours visant à apaiser les rues des quartiers suivants : Blancherie, Glycines-Centrale (moitié nord) ; Ramiers et l’entrée de la route de la Plaine, y compris le chemin de Praz Véguey.


L’intention est de créer des « quartiers apaisés » et de reconquérir les espaces publics, aujourd’hui principalement occupés par la voiture et victimes des nuisances liées au trafic de transit. Par la mise en de zone de rencontre (20 km/h) - où le piéton est prioritaire - le but est de restaurer un quartier où il fait bon vivre, avec le moins possible de nuisances liées au trafic (bruit, pollution, insécurité).


Les démarches de légalisation de telles zones nécessitent une validation au niveau cantonal, laquelle est en cours. Leur mise en œuvre n’interviendra qu’une fois les autorisations nécessaires reçues. Elles seront en principe obtenues en 2023.


Raymond Gauthier

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout