Nouvelle recrue au service TVE

Dès le début de la législature, la Municipalité a manifesté son souci de développer une politique environnementale digne de ce nom. Avec l’engagement d’une nouvelle collaboratrice au sein du service Travaux Voirie Environnement (TVE), elle se donne de nouvelles perspectives.


Avec l’accord du Conseil communal, un poste de chef(fe) de projet environnement a été créé, à 80 %. Mme Maria Daher a commencé le 1er janvier dernier. Femme expérimentée (elle a travaillé pendant près de dix ans à la commune de Nyon), elle a comme tâche première de mettre en œuvre l’Agenda 21, tel qu’accepté par le Conseil communal en juillet dernier, et de développer l’Agenda 2030. Il s’agira ensuite d’élaborer une politique volontariste, à moyen et long terme, et d’obtenir le label Cité de l’énergie, notamment.


Le préavis Agenda 21 prévoit la mise en œuvre de quatorze mesures, réalisables à court terme. Certaines sont d’ordre technique et administratif ; d’autres sont très concrètes : subvention à l’achat d’un vélo, neuf ou d’occasion, ou d’un vélo électrique ; développement des vélos en libre-service, avec pompes à disposition ; réseau de bornes pour la recharge des véhicules électriques ; plan de mobilité pour le personnel ; sensibilisation dans les écoles et encouragement aux potagers urbains.


A ce propos, les initiatives citoyennes sont accompagnées par Mme Sarah Corthay : appui au potager de la parcelle 48, aux Ramiers ; soutien à la création des bacs dans les cours d’école ; animation du jardin des Glycines, pour les enfants et les adultes, et mise sur pied de cours de jardinage en 2021 (voir le 1022 de décembre 2020, p. 18).


Des projets émergent, à la Cerisaie, au Parc Pidoux, en lien avec l’école, au Chemin des Berges, par exemple. La Municipalité entend soutenir ces projets et augmenter ses moyens, de manière à valoriser les actions communautaires.


Une attention particulière est portée aux « interstices verts », souvent délaissés et simplement engazonnés, alors qu’il est possible, avec de l’imagination, de faire mieux : le « Salon urbain », à côté de la Poterie moderne, en est un bel exemple.


Une « commission de développement durable » sera mise sur pied, en remplacement de la « commission mixte des parc publics ». Son rôle sera d’appuyer la Municipalité dans la mise en place d’une stratégie durable au niveau communal. Force d’initiative et de contrôle, elle sera constituée de représentants du Conseil communal, de membres de l’administration et d’experts extérieurs, si besoin.


Les questions environnementales sont l’affaire de tous et de chacun ; c’est dans ce sens-là que la Municipalité souhaite travailler.


Alain Rochat

105 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout