Une nouvelle place publique à la Blancherie!

Réaménagement – Le quartier de la Blancherie bénéficiera d’une nouvelle place publique et de deux nouveaux points de collecte des déchets. Développement.


© Chris Blaser

Ce projet, dont le coût s’élève à CHF 400'000.–, a été largement accepté par le Conseil communal dans sa séance du 11 février. Les habitants et associations concernés, dans le cadre du projet Cause Commune, ont participé à la démarche d’amélioration des conditions de vie. Un accord obtenu avec les gérances permet à la Commune de bénéficier de la mise à disposition des terrains privés requis pour le projet, tandis que l’ensemble des initiatives et actions rassemblaient tout le monde autour de réaménagements destinés à améliorer la qualité de vie.



Les effets d’un projet novateur d’action sociale

Au sein de la démarche Cause Commune, les habitants de la Blancherie, toutes générations confondues, se sont exprimés dans des groupes spécifiques, de mai 2019 à juillet 2020, menés par des animateurs socioculturels et une chercheuse de l’Université de Lausanne (du centre de recherche national LIVES). Ils ont accepté de rencontrer les élus et professionnels de l’administration, des chercheurs, des représentants du tissu associatif local et de diverses institutions socio-sanitaires, ainsi que des représentants des gérances concernées. Ce n’est pas tous les jours que tous ces acteurs se réunissent et s’accordent à sortir des habitudes pour se donner de « nouvelles chances ». Ces rencontres ont créé beaucoup d’enthousiasme, de convivialité et d’énergie en rapprochant les différents acteurs…


Bien entendu, les activités du local de la Blancherie et la présence des animateurs socioculturels seront pleinement développées en intégrant les tenants et aboutissant de la vie sociale de cette nouvelle place publique.


© Samuel Brun

Approche inédite : premier projet pilote

Un accord obtenu avec les gérances permet à la Commune de bénéficier de la mise à disposition des surfaces de terrains privées requises pour le projet de réaménagement de la place qui, grâce à des servitudes, devient publique.


Les réaménagements visent l’intégration de divers éléments de détente et de loisirs (street work-out, vélos stationnaires, place de jeux, deck en bois, tables et bancs, bacs de culture, etc.), à destination de publics différents, ainsi que l’amélioration du tri des déchets en général.


De nombreux quartiers d’habitations construits entre les années 1960 et 2000 comptent des espaces publics ou communs sur le domaine privé, dont l’usage n’est pas destiné exclusivement aux résidents, mais qui appartiennent au propriétaire du fonds. Or celui-ci n’a pas vocation à s’occuper des espaces publics, qui sont utiles à la collectivité. Pour cette raison, la commune met actuellement en place une démarche novatrice, visant à récupérer ces espaces publics et verts. Le principe est que le propriétaire lui restitue l’usage total du lieu. En échange, la Commune s’engage à rénover et entretenir ces nouveaux espaces ; la place publique de la Blancherie est le premier projet pilote de cette approche, laquelle pourra ensuite éventuellement être étendue à d’autres quartiers.


Elle deviendra un nouvel espace central, initiant une rénovation du quartier de la Blancherie. Cet endroit pourra ainsi amener une dynamique positive, au sens large. Celle-ci se matérialisera ensuite par de nouveaux parcs et espaces publics, une rénovation de la rue dans le cadre du plan de mobilité, une rénovation de l’ancienne poterie et des bâtiments.


© Samuel Brun

Dépose des déchets: des aménagements flambant neufs

Le déplacement de l’actuel point de collecte a nourri de nombreuses discussions. En effet, cette opération devait impérativement répondre à la double problématique suivante : être située au plus proche et être facilement accessible pour leurs vidanges.


L’emplacement finalement retenu se situe à l’extrémité nord du quartier. Il est actuellement dédié au stationnement privé (12 places), qu’il s’agira de déplacer pour permettre la création de deux nouveaux points de collecte, un par bâtiment.


Un système de conteneurs hors-sol a été préféré au système plus « traditionnel » de conteneurs enterrés. L’installation est facile et rapide, sans nécessiter d’interventions lourdes. Les matières qui y seront récoltées seront identiques à ce qui se fait ailleurs sur le territoire chavannois : sacs taxés d’ordures ménagères, papier et carton et déchets végétaux.


Étant donné la proximité de cet équipement avec le domaine public, une végétalisation de l’endroit est prévue, afin d’adoucir la vision d’ensemble depuis l’avenue de Préfaully. Les surfaces attenantes seront également végétalisées par la plantation de graminées et autres plantes vivaces à fleurs.




Un avenir collaboratif

Le déplacement et la réorganisation du point de collecte ne garantissent pas, à eux seuls, une amélioration de la situation – la problématique étant liée à de multiples facteurs établis (structurels, organisationnels, identitaires, économiques et de cohésion sociale). La Commune mettra donc en place une politique d’information et de sensibilisation au tri des déchets, ciblée sur les habitants concernés, particuliers et entreprises. Il s’agira aussi de soutenir la population dans son appropriation de cette nouvelle place.


Ces accompagnements proposés par les différents services communaux sont le fondement des changements à venir à la Blancherie. En effet, il est nécessaire d’agir de manière coordonnée et transversale entre différents services, associations et habitants, afin de bénéficier d’apports d’expériences, de compétences et d’expertises diversifiées et complémentaires.


La vie commune à la Blancherie est heureusement l’affaire de tous !


Alain Plattet, Chef du Service de la Cohésion Sociale

Philippe Coeytaux, Chef du Service Travaux, Voirie, Environnement

Raymond Gauthier, Chef du Service Urbanisme, Bâtiment, Mobilité

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout