Un modèle de « Vivre ensemble »

Dernière mise à jour : 1 nov.

Une délégation municipale s’est déplacée avec la préfète le 16 septembredernier pour fêter le 100ème anniversaire de Mme Marie Louise PEDROLI.


Née à Lausanne de parents italiens au sein d’une fratrie de 3 filles, Mme Pedroli a fait toutes ses écoles à Lausanne avant de travailler comme modiste chez Veillon durant 16 ans.

De la période de la guerre, Madame garde le souvenir des déplacements à la lampe de poche dans les rues plongées dans l’obscurité alors que des avions passaient pour aller bombarder des régions italiennes, au grand désespoir de ses parents.


Une fois naturalisée suisse, Mme Pedroli a poursuivi sa carrière professionnelle comme jardinière au cimetière du Bois-de-Vaux, et ce jusqu’à sa retraite.


Madame Pedroli a emménagé à Chavannes avec sa sœur voici 25 ans. De ces longues années de vie commune elle se remémore notamment leurs longues marches parfois jusqu’à Montreux ! Il faut dire qu’elle a été monitrice de gym durant 20 ans, jusqu’à ses 75 ans ! Est-ce l’un des secrets de sa longévité ?



La richesse des contacts sociaux

Une autre raison est peut-être à chercher dans la richesse de sa vie sociale. Membre de plusieurs associations, aimant s’entourer de personnes jeunes, aujourd’hui encore Mme Pedroli retrouve ses amies au café ou pour aller faire des courses. D’ailleurs en ce jour anniversaire, elle a réuni une vingtaine de personnes pour un repas de midi; vingt personnes qui ont ensuite naturellement participé chez elle à notre visite : soit la plus grande famille qui nous a été donnée de voir durant les visites aux nonagénaires et centenaires !


De cet anniversaire hors normes, nous retenons aussi une belle leçon d’humanité et nous saisissons l’occasion de rendre hommage à tout ce réseau d’entraide qui permet aux personnes âgées de bien vieillir chez elles. Qu’il s’agisse du CMS, des voisin.es ou de Maria, la dame de compagnie qui est la fille de cœur de notre centenaire. Toutes ces personnes permettent à nos ainés, sans nécessairement en avoir conscience, d’accomplir leurs rêves jusqu’à leurs cent ans, qu’ils prennent la forme, comme pour Mme Pedroli, d’une Fiat rouge ou d’un bouquet de fleurs préparé avec tendresse !


Enfin, il nous reste à remercier Madame Pedroli ainsi que son entourage présent pour leur accueil chaleureux et pour ce beau moment de partage intergénérationnel et intemporel !


Eduardo Camacho-Hübner & Gilles Cotton

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout