Parcs et places publiques: de face et de profil

Dernière mise à jour : 14 déc. 2021

La Commune a mis en place une série d’outils et d’actions, afin d’orienter son développement dans une direction qui soit favorable à tous ses habitants, actuels et futurs : familles, personnes seules, aînés, enfants, écoliers, étudiants, indépendants, entreprises, etc. Cette vision se matérialise notamment à travers une politique de réalisations et de requalifications d’espaces publics et d’espaces verts. Nous nous faisons un plaisir de vous les présenter ici.


Les conventions: l’assurance qualité

Construire des portions de ville requiert une attention toute particulière de la part des autorités publiques. En effet, il convient de ne pas simplement observer le travail des promoteurs privés, mais au contraire d’orienter, qualifier, accompagner, et parfois critiquer les options prises.


Ce travail commence au stade de la planification. La Commune cherche alors à inscrire dans les règlements la réalisation d’espaces publics et d’espaces verts. Grâce au travail de ses services, la Commune qualifie ces espaces, organise des concours d’urbanisme, garantit l’arborisation, favorise l’ouverture au public.


Le travail ne s’arrête néanmoins pas là. Une fois ces nouveaux espaces inscrits dans les règlements, il faut s’assurer qu’ils soient réalisés dans de bonnes conditions, qu’ils correspondent aux attentes de la population et puissent être utilisés et entretenus correctement, notamment par la Voirie. Pour ce faire, la Commune demande aux promoteurs des conventions de co-maîtrise d’ouvrage publique-privée. En bref, ces documents garantissent que les autorités communales sont présentes lors de tout le processus de réalisation de ces espaces et participent à toutes les décisions. Ainsi, même si le quartier est construit par des privés, l’intérêt public est prépondérant.


À côté de ces partenariats publics-privés, la Commune développe également des projets de valorisation des espaces existants ; ils concernent des petites places de quartier et aussi des projets plus importants.


Enfin, la Commune travaille à des petites opérations plus ponctuelles de valorisation, telles que l’espace vert en face de l’Hôtel de Ville ou celui ouvert au sud de la caserne de pompiers.


Avec cette politique cohérente, la Municipalité souhaite pouvoir développer harmonieusement le territoire communal et que les surfaces nouvellement dédiées à de l’habitation ou de l’emploi soient systématiquement accompagnées d’autant de lieux dédiés à la détente, au sport, à la nature ou simplement à se rencontrer. Ce travail est opéré de concert entre les différents services de la Commune, que cela soit via le travail de la voirie, celui de la cohésion sociale ou celui des urbanistes.


Parc de la Plaine

En 2021, la Commune de Chavannes, accompagnée de ses voisines d’Écublens, de St-Sulpice et de Lausanne ainsi que du SDOL, a validé un accord avec les Hautes Écoles, concernant les terrains de sport situés à la Plaine. Dans le plan d’affectation cantonal de 1968, ceux-ci étaient largement dédiés aux futures extensions de l’EPFL et de l’UNIL. Après discussions, ces réserves ont été réparties de façon plus harmonieuse autour du campus, ce qui a permis de libérer définitivement un immense espace. La Commune souhaite désormais lancer un vaste processus, afin de transformer cet espace en véritable parc public, à vocation sportive, naturelle et de loisirs. Le football restera important, mais des espaces de pique-nique, de détente, ainsi que d’autres sports viendront compléter ce parc de près de 20 hectares.

Parc de la Plaine / © UBM

Allée des Cèdres

Ouvert à la population en 2019, cet espace public longitudinal est la première étape du nouveau quartier des Cèdres. Il est entièrement piéton et représente la colonne vertébrale du quartier. À terme, il sera prolongé vers l’ouest, afin de s’ouvrir sur l’avenue du Tir-Fédéral, par le biais d’une esplanade piétonne. Il croise l’axe nord-sud de mobilité douce de la Commune, lequel prolongera quant à lui la rue Centrale, via la passerelle des Cèdres. L’allée est largement arborisée et offre de nombreux lieux pour se reposer, ainsi que plusieurs commerces.

Allée des Cèdres / © Orllati

Allée des Cèdres / © Orllati


Place du Frêne

Au croisement de la rue Centrale et de l’avenue du Tir Fédéral, on pouvait observer jusqu’en 2019 un petit espace privatif grillagé sans grand intérêt et, surtout totalement fermé à la population chavannoise. Afin de valoriser son territoire, la Commune a entamé des discussions avec les propriétaires, afin de reprendre cet espace et d’y créer une véritable place publique. Celle-ci a vu le jour en 2020 et compte une table de ping-pong, des bancs et une table de pique-nique. Il s’agit d’un petit espace public simple, améliorant concrètement la qualité de vie du quartier et rendant de l’espace urbain aux habitants.

Place du Frêne / © Samuel Brun

Place de la Blancherie

Réalisé dans les années 1960, le quartier de la Blancherie a depuis vécu de nombreuses évolutions. Récemment, des bâtiments ont commencé à être rénovés, mais les espaces extérieurs, eux, n’ont cessé de se détériorer. Afin de remédier à cela, et pour que le développement ne soit pas réservé aux nouveaux quartiers, la Municipalité a décidé de reprendre un espace extérieur un peu abandonné, afin d’y réaliser un véritable nouvel espace public de qualité, avec un programme à destination des habitants : sport, détente, arborisation. Ce processus a été réalisé de concert entre les différents services de la Commune, à la suite d’une vaste consultation publique.

Place de la Blancherie / © Samuel Brun

Salon urbain de la Poterie

Petit par la taille, le Salon urbain de la poterie n’en est pas moins représentatif du travail de la Commune. Ce petit espace vert était jusqu’en 2020 totalement fermé et clôturé, ce qui ne permettait aucune valorisation. Une discussion a été entamée avec les propriétaires, afin de le valoriser, dans le cadre d’une démarche provisoire de mesure test. Après une année d’ouverture, la question se posera bientôt de son éventuelle pérennisation. →

Salon urbain de la Poterie / © Samuel Brun

Place de Dorigny

Tout à l’est de la Commune, un nouveau quartier émerge ! En effet, les plans d’affectation « En Dorigny » et « Côtes de la Bourdonnette » vont bientôt sortir de terre, créant une nouvelle pièce urbaine. Celle-ci comprendra des habitations, ainsi que de nombreux emplois. En son cœur, une place piétonne verra le jour. Elle comprendra un restaurant avec une grande terrasse, une salle de réunion publique, des commerces, une grande place de jeu et une passerelle la reliant au campus et au métro. Sa dimension sera comparable à la place du Marché de Renens et sera largement arborisée.

Place de Dorigny / © Pezzoli & Associés architectes SA


Parc de la Jonction

En 2018, un projet pour une nouvelle sortie autoroutière à Chavannes-près-Renens a été déposé à l’enquête publique. Si le projet présente un intérêt pour l’accessibilité de Chavannes, son implantation a été très fortement critiquée, à tel point que la Commune a formellement fait opposition. Après deux années de discussions, l’OFROU, le Canton, le SDOL et la Commune se sont mis d’accord fin 2020 sur un projet de couverture de cette sortie autoroutière sur une longueur de 150 mètres ; cette option permet désormais d’envisager un nouveau parc public sur cette voie de mobilité douce au-dessus de l’autoroute.

Parc de la Jonction / © Forster Paysage


Parc sur les hauts de Dorigny (Campus Santé)

Le plan d’affectation des « Côtes de la Bourdonnette » comprend deux parties distinctes, à savoir le Campus Santé au sud et un nouveau quartier au nord. Entre ces deux parties prendra place un vaste parc, entièrement ouvert à la population. Celui-ci, réalisé de concert entre la Commune et le Canton, sera le cœur de ce quartier groupant logements familiaux et campus, ce qui en fera un lieu inédit de rencontres. Ce projet a été développé dans le cadre d’un premier concours d’urbanisme en 2016 et sera complété par une seconde réflexion urbanistique en 2022. Une nouvelle école communale viendra également s’installer à proximité de ce nouveau parc.

Parc du Campus Santé / © Jan Kinsberg, Zürich

Raymond Gauthier

57 vues0 commentaire