La fête du football interroge

Les pouvoirs publics doivent-ils encore s’impliquer dans la grande fête du football ? La question est légitime à l’heure des prises de position officielles de nombreuses villes. La Coupe du Monde au Qatar cet hiver alimente la polémique, c’est un fait. Au fur et à mesure du compte à rebours jaillissent les difficultés de concilier les critiques, sociales et environnementales, liées à l’un des plus grands événements de la planète. Il y a comme un malaise entre l’engouement suscité par ce sport et les valeurs universelles qu’il est censé porter.

(c) François Maret

Les controverses liées aux grandes manifestations sportives ne sont pas nouvelles. Qu’il s’agisse des Jeux Olympiques ou de la Coupe du Monde de football, l’histoire du 20e siècle a été marquée par d’importantes tensions, tant politiques que sociales. Les « affaires » ont toujours été nombreuses qui ont entaché la réputation de l’une des activités les plus enrichissantes d’un point de vue social et qui marque incontestablement notre « vivre ensemble » et notre propension à partager des moments forts, fondateurs de notre identité et corde sensible de notre fierté. La violence ordinaire, le racisme, les régimes totalitaires, la corruption et le non-respect de l’environnement sont quelques-unes des thématiques qui ont marqué l’histoire de ces rencontres sportives. La prochaine édition de la Coupe du Monde, en fond d’écran, ravive ces tensions. Dans un contexte marqué par la crise climatique, énergétique et sociale, cette belle compétition, hélas, agit aussi comme un révélateur des problèmes urgents auxquels nous devons faire face !


Dès lors, plutôt que de tourner le dos à cet événement, la Municipalité et la Commission Consultative Suisses-Étrangers ont décidé de placer ces thématiques et les réflexions qu’elles suscitent au cœur de cette fête populaire, dans un cadre qui stimule les échanges utiles à apporter des réponses positives aux questions suscitées (exposition, table ronde, etc.). Nous voulons certes accompagner avec ferveur les performances de la Nati, mais aussi dépasser la seule sphère du sport ! A Chavannes, toutes les générations participent de cette réflexion, jeunes et moins jeunes ; et c’est l’un de nos atouts. Face aux enjeux sociaux et environnementaux, à la hauteur de nos moyens, nous avons quelque chose à entreprendre pour concrétiser notre capacité d’adaptation face aux changements observés depuis des décennies.


La fête du foot à Chavannes se veut, avant tout, un moment de partage et de réflexion, une occasion idéale pour rappeler et mettre en avant les valeurs positives d’intégration et de solidarité, d’entraide et de respect qui devraient dicter notre conduite. A ce titre nous vous invitons à lire le dossier que nous lui consacrons dans cette édition.


Que la fête soit belle et que le fairplay nous aide à dépasser les clivages et nous rende plus attentifs encore à notre environnement et à notre prochain !


La Municipalité

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout