Complexe scolaire de La Planta: zoom sur un projet de rénovation exemplaire

Les infrastructures scolaires figurent au rang des priorités des autorités communales. Dans une région en pleine mutation comme l’Ouest lausannois, cette thématique publique a encore pris davantage de relief. Notre dernière édition vous a présenté la nouvelle directrice des établissements scolaires de la Commune et dressé un panorama de la répartition des contingents. La présente édition saisit l’opportunité de mettre en valeur les importants travaux de rénovation entrepris au collège de La Planta. Avec un investissement d’un peu plus de quatorze millions de francs, l’un des grands projets communaux arrive ainsi à terme.

Illustration tirée du préavis du projet en 1974


Cinq décennies de profil

Inauguré en 1976, le complexe scolaire de La Planta est un ensemble de bâtiments emblématique de la commune de Chavanne-près-Renens. Le Collège a marqué des générations de Chavannoises et Chavannois et plus généralement l’ensemble de l’Ouest lausannois. Il a été construit un peu comme un petit campus, se déployant dans la végétation. Il a cependant pris un coup de vieux et nécessite désormais des rénovations.

Le chantier de construction s'ouvre le 24 février 1975 et le début des travaux de maçonnerie survient le 1er avril 1975, la cérémonie de la pose de la première pierre a lieu le 1er juillet 1975, alors que le 5 décembre 1975 marque la cérémonie du bouquet et de fin du gros œuvre. Le 16 août 1976, ce ne sont pas moins de 700 élèves qui franchissent le seuil de l’établissement dans le cadre de la mise en exploitation de la première étape et le 10 janvier 1977, l’ensemble du collège, y compris les salles de gymnastique, est exploité. Depuis sa mise en service, ce sont des dizaines de milliers d’élèves qui ont étudié à La Planta. De construction robuste, conçu avec des matériaux résistants, ce bâtiment a su traverser les époques et répondre aux besoins.


Dans les mains communales

Le collège de La Planta est repris par la commune de Chavannes-près-Renens en 2009, suite à son rachat à l’Association intercommunale pour la création et l’exploitation d’un collège secondaire (A.I.C). Cette dernière regroupait des élèves du degré secondaire des communes de Bussigny, Chavannes-près-Renens, Crissier, Ecublens et Renens. Dès lors, il accueille les élèves de notre Commune et celle de St-Sulpice.


L’ensemble est séparé en deux volumes distincts. Les salles d’enseignement, la Direction, le réfectoire, l’aula, la bibliothèque se situent dans le bâtiment sud, alors que le bâtiment nord est, quant à lui, réservé aux salles de sports qui sont au nombre de trois, sur deux étages. C’est également ce bâtiment nord qui accueille, outre les vestiaires des salles de sports, la technique de l’entier du complexe de La Planta, soit la chaufferie, les amenées d’eau, de gaz, etc. Ces deux volumes hors terre sont reliés par un bâtiment étroit, dont la hauteur n’excède pas celle de la cour de récréation, située deux niveaux plus haut que la route d’accès côté av. de la Concorde. Les surfaces extérieures, dont certaines sont dévolues aux cours de récréations, sont généreuses et très largement arborées.


Du point de non retour au concept le plus moderne

En 2017, la nécessité de rénover les salles de sport est clairement identifiée. C'est principalement pour donner suite à des infiltrations d'eau de pluie dans l’une des salles de gymnastique et à des fuites d'eau sanitaire dans les douches que la décision est prise de lancer des travaux en ce sens. D’une façon générale, le bâtiment était en très mauvais état et ne permettait plus la pratique sportive.


La rénovation a débuté en 2020 et a été en partie ralentie par le COVID. Néanmoins, les travaux ont pu être menés à leur terme et le résultat est un bâtiment flambant neuf, répondant à toutes les attentes modernes.


Dans le détail, l’entier du bâtiment a été repris à l’exception de la structure porteuse (le squelette du bâtiment en quelque sorte) ; les sols et les couloirs ont été rénovés. L’isolation thermique du bâtiment a été entièrement refaite, permettant une consommation d’énergie très faible. Les toitures ont été couvertes de panneaux photovoltaïques, réduisant d’autant la consommation électrique. Les salles sont ventilées naturellement, avec un système d’ouvrants. Cela évite d’installer de coûteuses et polluantes ventilations mécaniques. La lumière naturelle a été repensée, afin d’optimiser l’éclairage et d’éviter l’éblouissement.

Au programme initial a été ajouté un mur de grimpe, un ascenseur, une salle de théorie, une salle de fitness et une salle de rythmique, tout cela sans sortir de l’enveloppe budgétaire. Le bâtiment est donc désormais prêt à affronter les 50 prochaines années, avec des qualités renforcées.


Des infrastructures sportives pour toute la population

La rénovation des salles de gymnastique du collège de La Planta, des deux terrains de sports extérieurs, des vestiaires et les nouveaux équipements offrent à l’ensemble de la population, aux clubs de sport et aux sociétés locales (pas uniquement aux élèves des établissements scolaires), une gamme élargie d’activités dans une conception multisports . Grâce aux panneaux solaires photovoltaïques sur le toit, au nouveau concept de ventilation et d’éclairage, cet ensemble présente les meilleurs atouts du moment en matière de durabilité et de consommation d’énergie. À vous de jouer !

Le complexe bénéficie de trois salles de gymnastique dites « simples » (type VD1), c’est-à-dire de la dimension d’un terrain de basketball chacune. S’y ajoutent : une salle d’entraînement de type fitness, équipée de vélos et autres éléments ; une nouvelle salle des sport de 150m2 pour la pratique de sports nécessitant moins d’espace et une nouvelle salle de conférence pour la théorie. Les vestiaires ont été entièrement remis à neuf et des vestiaires supplémentaires ont été ajoutés pour la nouvelle salle. L'un d'entre elles compte désormais un mur de grimpe. Le bâtiment est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite, notamment avec un ascenseur adapté.


L’efficacité énergétique au rendez-vous

Pour des sportifs, il s’agit de performer (ou de s’amuser). En matière de consommation énergétique, ce complexe rénové est quasi un modèle du genre. La toiture est entièrement couverte de panneaux solaires photovoltaïques, lesquels produisent une bonne partie de l’énergie utilisée dans le bâtiment . La façade a été entièrement refaite et isolée. Le nouveau système d’éclairage des trois grandes salles de sport comprend : la réduction des façades vitrées, ce qui réduit la surchauffe et l’éblouissement, et un éclairage zénithal en toiture qui permet d’équilibrer la lumière naturelle. Cette conception améliore de manière globale la pratique des sports. Enfin, les trois grandes salles de sport sont désormais entièrement ventilées naturellement : le flux d’air traverse les salles de part et d’autre avec des ouvertures prévues à cet effet, ce qui permet d’éviter de coûteux et énergivores monoblocs de ventilation.


Performance énergétique de l’enveloppe thermique (avant E, maintenant B)




Performance énergétique globale (avant D, maintenant B)




Indice d’émission de gaz à effet de serre (avant G, maintenant D)



A l’extérieur, deux terrains de sport ont été entièrement rénovés, dont un terrain multisports et un autre pour le basketball ; ils seront ouverts à la population en dehors des horaires scolaires et répondent ainsi aux attentes exprimées par la population. La Commune peut être particulièrement fière de cette réalisation et de cet investissement pour le bien-être de ses habitant·es. A vous d’en profiter !


Raymond Gauthier



Quelques chiffres


3 + 2

salles de gym / terrains de sport extérieurs



1

salle de sport avec vestiaires



14’500 m3

volume approximatif



1

mur de grimpe



CHF 320’000

subventions énergétiques attendues



CHF 12,5

millions (coût total)






42 vues0 commentaire