Café de Chavannes: les nouveaux tenanciers dans les starting blocks!

Le temps d’un échange riche et chaleureux, Lisa Bonard et Lionel Grivet, deux vrais passionnés de restauration, accompagnés de Luis Zuzarte, leur futur chef de cuisine, nous ont ouvert les portes du Café de Chavannes, les manches retroussées, le sourire aux lèvres et «les mains à la pâte» des travaux en cours. Nos nouveaux tenanciers ont fait leurs preuves dans la région; ils annoncent la réouverture de ce lieu emblématique pour le début 2022.

De gauche à droite, Luis Zuzarte, Lisa Bonard et Lionel Grivet / © Samuel Brun

Lisa Bonard a effectué dans un premier temps des études d’art. Dès l’âge de 18 ans, elle travaille dans la restauration. Son moteur? L’accueil, le service et la satisfaction du client. Lionel Grivet, lui, est un autodidacte. Très jeune, il adore fréquenter les restaurants, s’imprègne de leur ambiance et rêve secrètement de gérer un établissement un jour. Après des études de commerce et de comptabilité, il débute dans la restauration comme serveur et barman. Il poursuit son chemin avec l’obtention de la patente de cafetier restaurateur, puis continue son parcours au café des Artisans à Lausanne. Tous les deux reprennent, en 2019, la gestion du café de l’Arsenic à Lausanne.


En quête d’un chef cuisine pour le Café de Chavannes, nos deux tenanciers ont engagé un «désigné volontaire», leur ami Luis, 15 ans de cuisine à son actif, formé au Beau-Rivage Palace et ayant exercé ses talents pour diverses bonnes adresses comme la Brasserie de Montbenon, le Café des Philosophes ou encore la réputée Pinte des Mossettes. Ça promet!


Le coup de cœur, l’esprit brasserie et une cuisine « intelligente »

Lisa et Lionel, dès leur première visite, ont eu un véritable coup de cœur pour cet établissement chargé d’histoire. Pour relever ce nouveau défi, nos trentenaires veulent rendre à ce café la chaleur de l’accueil qui en a fait sa réputation et la qualité des repas servis.


Passionnés par leur métier, nos trentenaires ont de la bouteille, de la volonté à revendre et sont déterminés à revoir le fidèle public d’antan, ainsi qu’à recréer une nouvelle clientèle dans un lieu convivial à leur image.


Leur crédo: le «consommer intelligent», ce qui signifie travailler avec des produits frais et de saison, le tout proposé sur une petite carte, soit une cuisine de qualité, novatrice, qui met également en avant le côté végétal, le tout dans un esprit brasserie. Il n’y a plus qu’à patienter…


Propos recueillis par Brigitte Waridel & Samuel brun

258 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout