Avenir des terrains de la Plaine: accord trouvé entre les Hautes écoles et les Communes

Un accord a été trouvé entre les Hautes écoles (EPFL-UNIL) et les communes de Chavannes, Ecublens, St-Sulpice et la ville de Lausanne, validé par le Canton.


Cet accord garantit d’une part la pérennité des terrains de football à la Plaine, et ouvre la perspective de créer un parc nature et loisirs pour le public avec une voie verte centrale reliant le Campus à Chavannes. D’autre part, il préserve une réserve constructible à terme vendu par la ville de Lausanne du côté du Vortex pour les Hautes écoles et leurs besoins à plus long terme.


C’est un accord gagnant gagnant, car historiquement, l’ensemble de ce périmètre de 144 hectares devait être affecté à l’extension vers le nord des Hautes écoles. En cinquante ans, le développement de la région Lausanne Morges a poussé tous les acteurs à revoir leur copie. L’EPFL et l’UNIL ont établi conjointement un Schéma directeur, une première ; ces deux institutions compteront plus de 60'000 usagers à l’horizon 2050. L’Ouest lausannois a été structuré en district au cœur d’une agglomération en pleine mutation. Les huit communes ont défini leur stratégie dans le cadre d’un Plan directeur intercommunal exprimant leur vision commune. Elles ont aussi pour ambition majeure d’accompagner leur croissance – plus de 100'000 habitants à l’horizon 2040 – en renforçant la qualité de vie de leur population.


Un espace vert et central pour la population

L’accord trouvé pérennise sur ¾ des surfaces les espaces verts ; ils seront dédiés au sport mais bénéficieront aussi à la population dans le cadre d’un parc nature et loisirs à reconcevoir en concertation avec la population et d’une bande centrale dédiée à une voie verte reliant Chavannes à Dorigny. Notre commune prévoit d’y investir plusieurs centaines de milliers de francs pour améliorer l’ensemble des équipements et l’espace paysager dédié au public.


Les espaces pris aux Hautes écoles seront compensés sur une surface équivalente mais répartie sur trois périmètres entre Chavannes (1), Ecublens (2) et St-Sulpice (3). La Ville de Lausanne a vendu la parcelle à l’est dédiée à la future extension des Hautes écoles.

Désormais, les grandes lignes d’un avenir en commun entre la fourmilière estudiantine et les habitants de la région, dans des espaces en voie de connexion, sont posés. La vision stratégique des acteurs publics de la région intègre toutes les dimensions nécessaires à la qualité de vie : le bâti dans une conception durable, les équipements publics, les espaces verts et les parcs, les places publiques, la mobilité douce et le développement des transports publics, ainsi que la capacité d’accueil pour le logement et l’installation d’activités créatives, innovantes et productrices. Le futur rayonnement de ce district a de quoi enthousiasmer toutes les générations.


Raymond Gauthier

19 vues0 commentaire