André Kläfiger: la voix d'un ex-Syndic

Une délégation municipale s’est déplacée le 8 mars dernier pour fêter le 90ème anniversaire de M. André KLÄFIGER.


Aîné de sa fratrie, monsieur Kläfiger a grandi à Chavannes-près-Renens avec ses 2 sœurs. En effet son père est venu de Suisse allemande en 1927 pour s’installer dans notre commune comme pépiniériste dans l’emplacement actuel du quartier des Cèdres. A l’époque de nombreux maraîchers et pépiniéristes opéraient sur la commune, car la région était connue comme étant exempte de grêle et de gel. M. Kläfiger garde de jolis souvenirs de cette époque comme les trajets en char avec son papa pour aller livrer la marchandise jusqu’à la gare de Renens, ou encore la cloche de l’église que les élèves devaient faire sonner à tour de rôle pour indiquer l’heure à laquelle se rendre à l’école. Il se rappelle aussi que durant la 2ème Guerre mondiale, il n’y avait qu’un seul employé à la voirie pour toute la commune !


Selon notre jubilaire, la séparation de la commune entre le nord et le sud n’est pas survenue avec l’arrivée de l’autoroute, car à l’époque déjà les habitants du sud allaient au temple à Ecublens alors que ceux du nord se rendaient au temple de Chavannes aux Glycines.


Après une école de commerce puis un apprentissage d’horticulteur en Suisse allemande, M. Kläfiger voyagea à travers l’Europe puisqu’il travailla successivement une année en Allemagne, en Hollande puis en Angleterre comme pépiniériste. Mais c’est lors d’un voyage aux Etats-Unis qu’il rencontre sa future épouse, une Genevoise qui recevra aussi notre visite pour ses 90 ans d’ici quelques semaines !


N’ayant pas trouvé de logement pour sa famille, André Kläfiger habite quelques années à Ecublens. Une fille puis un fils naîtront durant ces années.


De retour à Chavannes M. Klafiger reprit l’entreprise familiale et fit ses débuts en politique. Il fut ainsi municipal durant 2 mandats et même syndic entre 1982 et 1985. Lors de ses mandats fut ainsi inauguré le collège de la Plaine, le centre des Ramiers s’installa dans les locaux de l’ancienne chocolaterie Perrier, la commune vit naître son 5000ème habitants, l’IDHEAP arriva sur la commune alors qu’une partie de l’administration communale prit ses quartiers sur le site Villars-Perrier.


Aujourd’hui retraité et 3 fois grand-père, notre ancien Syndic demeure toujours très actif comme en témoigne son grand bureau et ses plantations autour de sa maison.


Nous remercions M. Kläfiger, son épouse et sa sœur présente pour l’occasion, grâce à qui nous avons évoqué avec grand plaisir le Chavannes du siècle dernier, époque où champs et vergers recouvraient la commune.


Gilles Cotton

92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout